Home > You are more

You are more...

A few thrills the « Blair Witch » way

RESERVATIONS

Do you prefer a bit of a thrill and a completely new experience?  Imagine being left in the middle of the deep dark forest of Retz, one of the largest forests in France...  A sleepless night will awaken your senses...

 

Bruits étranges, ombres menaçantes…Tous vos sens sont en alerte !

Si avez le coeur bien accroché, quittez votre bulle si sécurisante pour vous aventurer, à la nuit tombée, dans la forêt, éclairé à la faible lueur de votre lampe torche. Une forêt qui s'étend à perte de vue. Une chouette qui hulule et voici la forêt qui s’assombrit encore davantage. Pourtant, vous serez obligé de sortir de votre bulle pour aller aux toilettes, pas le choix ! Inutile de vous dire que le moindre bruissement de feuille, le moindre souffle de vent ou craquement de bois prennent une dimension quasi surnaturelle, surtout durant les périodes de pleine lune…

La légende des « Femmes tuées » en Forêt de Retz

Si la forêt de Retz est plutôt avenante en plein jour, dès la tombée de la nuit, l’atmosphère se fait plus oppressante. Finis les petits écureuils qui sautent joyeusement d’arbre en arbre, le cui-cui guilleret des oiseaux, les petits coccinelles venant se poser sur le bout de votre doigt...

Pour ne rien vous cacher, de nombreuses fêtes païennes étaient données en forêt de Retz. La Pierre Clouise est probablement le site le plus célèbre de la forêt. Au temps de la Gaule Celtique, elle était utilisée pour des sacrifices.  

D’après la légende,  « la Pierre Clouise servait d'habitation à une tribu gauloise. Partis en guerre, les hommes y laissèrent leurs femmes seules. Peu de temps après, l'une d'elles vint à mourir ; sa sépulture fut des plus simples, car ses compagnes se contentèrent de la déposer sur la pierre. La forêt était fort fréquentée par les loups (la forêt de Villers-Cotterêts fut longtemps appelée "la Forêt aux loups"). Les carnivores furent vite attirés par l'odeur de chair. Ils dévorèrent le cadavre et, mis en appétit, tentèrent de pénétrer dans le trou où les femmes se tenaient cachées. Aux cris poussés par celles-ci, des chasseurs accoururent et mirent les loups en fuite. Un tel service méritait récompense, surtout que les hommes étaient partis depuis longtemps déjà et les femmes épousèrent leurs libérateurs. Cependant, l'expédition gauloise terminée, les maris vainqueurs furent surpris de trouver le foyer occupé. Ils comprirent vite ce qui s'était passé et se jetèrent sur les chasseurs qu'ils massacrèrent jusqu'au dernier. C'est de la même façon qu'ils punirent les épouses infidèles et abandonnèrent leurs corps sur la pierre, en pâtures aux loups. »

Alors oserez-vous vivre l’expérience ?